Skip to navigation – Site map

Éditorial

Laurent Astrade, Ludovic Ravanel and Pierre-Gil Salvador
Translation(s):
Editorial

Full text

Nous remercions les membres du comité d’organisation, Laurent Astrade (coordinateur), Xavier Bodin et François Costard (Journée AFdP), Philip Deline (18th JGM), Ludovic Ravanel (JJG), Stéphane Jaillet, Fabien Hobléa et les doctorants du laboratoire EDYTEM, qui ont contribué à la réussite scientifique de ces journées. Nous remercions également les 10 relecteurs ayant participé à l’évaluation des articles présentés dans ce volume.

1Du 27 juin au 1er juillet 2016, le laboratoire EDYTEM (Université Savoie Mont Blanc, CNRS, Ministère de la Culture et de la Communication) a organisé successivement trois manifestations scientifiques : les 18th Joint Geomorphological Meeting (JGM), les Journées des Jeunes Géomorphologues (JJG) et la journée de l’Association Française du Périglaciaire. Les présentations ont eu lieu dans les locaux de l’Université Savoie Mont Blanc, au centre-ville de Chambéry. L’ensemble des manifestations a regroupé 105 personnes. Le 18th JGM a donné lieu à 6 communications invitées, 7 communications et 25 posters. Les JJG ont donné lieu à 19 communications orales réparties en 4 volets thématiques : « Hautes altitudes et pentes fortes », « Eau et sédiments en montagne », « Hydromorphologie fluviale » et « Géomorphologie historique et géo-archéologie ». À celles-ci ajoutent 14 posters présentés par les auteurs. Deux grandes excursions sur le terrain ont complété ces journées. L’une s’est déroulée dans le massif du Mont Blanc (Aiguille du Midi-3842 m, site du Montenvers-Mer de Glace-1913 m), tournée plus particulièrement vers les problématiques en lien avec la morphodynamique des versants. L’autre a parcouru le massif des Bauges (le Semnoz, la grotte de Bange et le système des Eaux-Mortes, le karst de Prérouge-Prépoulain, la dépression glacio-karstique de Mariet, le plateau de la Féclaz, la grotte des Elaphes et le Revard) pour découvrir les marques des héritages glaciaires et des enregistrements karstiques. Ces journées d'échange autour de la géomorphologie ont encore mis en évidence la diversité des thèmes explorés par notre discipline, leur évolution permanente pour répondre aux problématiques environnementales contemporaines ainsi qu'un usage croissant de la technologie pour mener à bien les recherches et quantifier les phénomènes.

2Ce numéro 2/2017 de la revue Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement regroupe cinq articles dont quatre sont issus des Journées des Jeunes Géomorphologues et un du 18th Joint Geomorphological Meeting.

3Le premier article relève du thème « Hautes altitudes et pentes fortes ». Adrien Favilliers et al. cherchent à évaluer la fréquence des chutes de pierre sur un versant de l’étage collinéen du massif du Vercors par une approche dendrogéomorphologique menée à l’échelle de la parcelle (0,6 ha). L’étude consiste à inventorier les cicatrices laissées par les impacts des blocs rocheux sur les troncs de 1004 feuillus, d’y associer une courbe allométrique (âge/diamètre) ainsi qu’un travail portant sur la probabilité conditionnelle d’impact, dans le but de quantifier et de cartographier précisément la période de retour de l’aléa sur le versant. Les applications dans le cadre de la gestion du risque lié aux chutes de blocs s’avèrent intéressantes, tant pour calibrer des modèles trajectographiques des chutes de blocs que pour évaluer la fréquence et l’intensité de l’aléa, et ce à une résolution spatio-temporelle élevée.

4Les deux articles suivants illustrent le volet consacré à l' « hydromorphologie fluviale ». Axel Beauchamp et al. s'appliquent à étudier un petit cours d'eau normand de faible énergie, la Seulles, corseté sur une bonne partie de son cours par une succession de moulins établis depuis le Haut Moyen Age. En s'appuyant sur des recherches géomorphologiques (stratigraphies, granulométries) et géoarchélogiques, les auteurs retracent l'évolution de cette rivière sur deux millénaires. Ils montrent le poids décisif des aménagements hydrauliques dans la construction de la plaine alluviale et dans la dynamique du cours d'eau (contrôle de la pente et du tracé), alors même que ces ouvrages sont aujourd'hui abandonnés. Cette recherche participe ainsi au débat portant sur la gestion des fonds de vallée anciennement anthropisés et alimente notamment la question du rétablissement des continuités écologiques et sédimentaires. Hugo Jantzi et al. ont quant à eux pour objectif d'identifier et de mesurer les ajustements morphologiques de la moyenne Garonne durant les deux derniers siècles. Les données topographiques et cartographiques anciennes sont privilégiées. Deux phases d'aggradation du chenal au XIXème siècle et une phase d'incision au XXème siècle sont identifiées, l'interprétation considérant les facteurs de contrôle anthropique (endiguement, extractions de granulats) comme ayant exacerbé l'évolution naturelle vers la réduction de l'activité hydro-sédimentaire à la sortie du Petit Age Glaciaire.

5L'article de Pierre Taborelli et al. est intégré au thème « Géomorphologie historique et géo-archéologie ». Il entre dans le champ de nouvelles recherches entreprises depuis quelques années sur les polémopaysages de la Grande Guerre. L'étude porte sur le secteur de Berry-au-Bac, près de Reims, et consiste à identifier et caractériser les impacts morphologiques de la guerre (entonnoirs, cratères, tranchées, etc.) encore visibles dans le paysage. L'identification des formes est réalisée grâce à des acquisitions LiDAR et à l'étude des plans directeurs positionnant les réseaux de défense. L'ensemble des données fait l'objet d'une analyse spatialisée dans un Système d'Information Géographique. Les résultats montrent une trame complexe de formes résiduelles, souvent emboitées, qui varie selon le substrat géologique, les conditions hydriques et la couverture végétale, et qui peuvent faire l'objet de contaminations chimiques. Les perspectives sont la patrimonialisation de certains sites envisagés dans le cadre du Centenaire (restauration des mémoires, conservatoire de polémo-paysages caractéristiques).

6Enfin, l'article de Guiseppe Corrado et al. s'inscrit dans le cadre du 18th Joint Geomorphological Meeting. Il porte sur l'étude des dépôts pyroclastiques pléistocènes du volcan du Mont Vulture (Italie du Sud), pour fournir une clé de lecture de l'évolution de l'avant-fosse du Bradano, située au sud-est du volcan. L'approche est géomorphologique et s'appuie également sur des données stratigraphiques. Par ailleurs, des analyses géochimiques et minéralogiques réalisées sur des paléosols et des roches pyroclastiques contribuent à la reconstruction d'un scénario morphoclimatique voyant, au cours du Pléistocène moyen, alterner des périodes humides et plus sèches.

Top of page

References

Electronic reference

Laurent Astrade, Ludovic Ravanel and Pierre-Gil Salvador, « Éditorial », Géomorphologie : relief, processus, environnement [Online], vol. 23 - n° 2 | 2017, Online since 03 July 2017, connection on 20 November 2017. URL : http://geomorphologie.revues.org/11743

Top of page

About the authors

Laurent Astrade

Laboratoire EDYTEM – UMR5204-CNRS, UFR Sciences et Montagne, Université Savoie Mont Blanc – 73376 Le Bourget du Lac cedex, France (laurent.astrade@univ-smb.fr).

By this author

Ludovic Ravanel

Laboratoire EDYTEM – UMR5204-CNRS, UFR Sciences et Montagne, Université Savoie Mont Blanc – 73376 Le Bourget du Lac cedex, France (ludovic.ravanel@univ-savoie.fr).

By this author

Pierre-Gil Salvador

EA-Lille1/ULCO 4477-TVES, Université de Lille – Sciences et Technologies – Av. Paul Langevin, 59655 Villeneuve d'Ascq cedex, France (pierre-gil.salvador@univ-lille1.fr).

By this author

Top of page

Copyright

© Groupe français de géomorphologie

Top of page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Groupe français de géomorphologie
  • Revues.org