Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Claude COSANDEY, Sylvain BIGOT, Monique DACHARRY, Emmanuel GILLE, Richard LAGANIER, Pierre-Gil SALVADOR, Les eaux courantes. Géographie et environnement

BelinSup, Géographie, Paris 2003, 240 p.
Jeannine Corbonnois

Texte intégral

1L’ouvrage réalisé sous la direction de C. Cosandey est un livre pratique à lire et à utiliser tant par les étudiants que par les professionnels, enseignants ou gestionnaires de l’eau. Il dit l’essentiel à propos du thème de l’eau, sur un ton agréable et selon une présentation plaisante. Les explications sont claires, illustrées par de nombreuses figures et de nombreux tableaux de données. Des encadrés insistent sur des aspects spécifiques. La démonstration est complétée par quatre dossiers, deux études de cas et des exercices traités, ainsi qu’une bibliographie commentée et un glossaire. L’ouvrage atteint ainsi un objectif d’information et de formation du lecteur non habitué à la démarche de l’hydrologue ou peu familiarisé avec l’hydrologie. En dix chapitres, « Les eaux courantes » traitent des points  principaux de la circulation de l’eau dans les bassins versants, les actions sur les lits fluviaux, l’utilisation de l’eau par la société et la nécessité de la gestion de la ressource. L’ouvrage livre une information concise des processus majeurs de l’hydrologie et de leurs interrelations qui expliquent le fonctionnement des bassins versants et des cours d’eau, dans leur dimension naturelle et sous l’influence des actions anthropiques. Ainsi constitue-t-il, selon l’intérêt ou les motivations du lecteur, une information suffisante, qui balaie une grande partie des champs de l’hydrologie, ou une invitation à approfondir les connaissances par l’analyse d’ouvrages plus spécialisés.

2Plus en détail, le chapitre 1, qui porte sur le cycle de l’eau et la notion de bilan, introduit à l’hydrologie, à la définition du cycle mondial de l’eau, à la présentation du bilan hydrologique régional et au rôle du bassin versant. Les chapitres 2, 3 et 4 poursuivent l’analyse hydrologique par la présentation des voies de l’écoulement à travers les bassins et jusqu’aux exutoires. Ainsi, est-il d’abord précisé la provenance de l’eau, livrée par l’atmosphère d’une part, restituée par les nappes d’autre part, après un cheminement sous la surface. Puis la formation de l’écoulement permet de suivre l’eau arrivant à la surface du sol. Les volumes restitués sont étudiés par le régime des cours d’eau et simulés par la modélisation dont les principes essentiels sont exposés. Enfin, un paragraphe est consacré à l’étude des formes et de la dynamique des lits fluviaux. Ces trois chapitres traitent sur près de 125 pages de « l’écoulement de surface qui est la traduction superficielle du fonctionnement d’ensemble de l’hydrosystème ». Les chapitres suivants, 5 à 6, établissent le lien entre l’eau et les activités humaines. La déclinaison est faite en plusieurs temps. Les conséquences des activités humaines sont classées selon leurs impacts, directs ou indirects sur l’hydrosystème et leurs conséquences sur les volumes écoulés et leurs rythmes. Le thème de l’eau et de l’aménagement du territoire montre quels sont les enjeux de la gestion de l’eau et les outils disponibles pour effectuer cette gestion. La présentation des politiques de l’eau et des représentations spatiales, assez rare dans les ouvrages d’hydrologie, constitue un développement orignal qui augmente encore l’intérêt de l’ouvrage.

3Suivent quatre dossiers et deux études de cas, qui complètent et prolongent la réflexion dans les chapitres 7 à 10. Ils sont intitulés : exemple de calcul du bilan hydrologique ; suivi des réserves en eau du sol et estimation des déficits hydriques ; impact des activités humaines sur les flux alluvionnaires et les lits fluviaux ; mobiliser la ressource en eau et gérer un territoire, l’exemple de la Durance ; la récession pluviométrique en Afrique de l’Ouest, conséquences sur l’hydrologie continentale. Finalement, ce livre contient, en plus des connaissances de base en hydrologie ou plutôt en hydrogéographie, une méthode d’apprentissage qui permet d’acquérir un savoir-faire, nouveau ou complémentaire, précieux pour tout lecteur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jeannine Corbonnois, « Claude COSANDEY, Sylvain BIGOT, Monique DACHARRY, Emmanuel GILLE, Richard LAGANIER, Pierre-Gil SALVADOR, Les eaux courantes. Géographie et environnement », Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], vol. 12 - n° 1 | 2006, mis en ligne le 01 juillet 2007, consulté le 30 avril 2017. URL : http://geomorphologie.revues.org/490

Haut de page

Auteur

Jeannine Corbonnois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Groupe français de géomorphologie

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Groupe français de géomorphologie
  • Revues.org