Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Mathieu Ghilardi, Apport et intérêt de la modélisation numérique de terrain en géomorphologie. Étude du site antique de Méthoni (Piérie, Grèce)

Mémoire de l'École Pratique des Hautes Études, 2006, 114 p.
Benoît Deffontaines
p. 59

Texte intégral

1L'École Pratique des Hautes Études a publié, en septembre 2006, un mémoire de Mathieu Ghilardi intitulé « Apport et intérêt de la modélisation numérique de terrain en géomorphologie. Étude du site antique de Méthoni (Piérie, Grèce) ». Pendant trois années, ce chercheur a été encadré par J. Le Rhun (PRODIG-EPHE) et P. Chamard (université Paris 10-Nanterre) et il a participé à un projet de l’École Pratique des Hautes Études, dirigé par M.-F. Courel (PRODIG-EPHE-CNRS).

2La thématique de ce mémoire illustre une application originale de la topographie numérique : comment localiser une importante ville historique située au nord de la Grèce, détruite et ayant ainsi disparu de la surface topographique, en utilisant une double approche fondée sur les écrits historiques et sur un modèle numérique de terrain actuel ? En effet, la cité commerçante antique de Méthoni était située entre le golfe thermaïque à l'est, les collines de Piérie à l'ouest et la plaine de Thessalonique au nord. Fondée au VIIIe siècle avant notre ère, elle bénéficia d’un statut quasi-indépendant vis-à-vis d’Athènes aux temps des Macédoniens, mais elle fut détruite lors d'un siège par Philippe II au IVe siècle avant J.-C. La ville est située dans une zone qui a subi une évolution géomorphologique si rapide (milieu deltaïque progradant, recul de falaise, colluvionnement intense, forte sismicité, etc.) que les quelques traces permettant de s'assurer de son emplacement exact ont inexorablement été détruites. M. Ghilardi a donc exposé un raisonnement et une méthode numérique visant à proposer un emplacement pour cette ville.

3Ce quarante-cinquième volume du laboratoire « Géomorphologie et Environnement Littoral » de l'École Pratique des Hautes Études de Dinard se compose de 114 pages, réparties en trois parties. La première évoque le contexte historique, puis celui de la géomorphologie régionale en milieu deltaïque progradant auquel est associée une forte activité colluviale. S’appuyant sur la bibliographie, les principaux facteurs physiographiques sont passés en revue pour expliquer la rapide évolution géomorphologique du territoire (action du vent, de la marée, etc.). Un historique détaillé retrace ensuite Méthoni, de ses origines à sa disparition consécutive à la conquête par Philippe II, qui l’incorpora au Royaume de Macédoine. Un bref historique des recherches effectuées depuis le XIXe siècle évoque les résultats récents. Enfin, un court essai justifie de l'intérêt de calculer un Modèle Numérique de Terrain pour une recherche fondée sur « l'histoire des paysages ».

4La deuxième partie traite de la collecte des données et de la préparation à l’élaboration du Modèle Numérique de Terrain. Le choix de l'auteur s'est porté sur la numérisation des courbes de niveau des cartes à 1/50 000 à l'échelle régionale (à la place des faibles résolution et précision de celles à 1/250 000), et s’est concentré localement sur des documents cartographiques à plus grande échelle (1/5 000). Pour ce faire, un rappel synthétique de différents paramètres géodésiques grecs est effectué, qui permet de repositionner les systèmes de projections locaux dans le cadre de ceux qui sont davantage utilisés dans le monde. Une approche intégrant quelques données marines disparates permet d'envisager un bilan sédimentaire entre la terre et la mer, par défaut.

5La dernière partie enfin est plus technique, car il s'agit de la confection pratique du Modèle Numérique de Terrain à partir de différents logiciels disponibles dans le commerce. Elle correspond à une fiche technique incluant la copie des menus informatiques utilisés au fur et à mesure du travail, qui devrait être reproductible. Cet aspect gagnerait certainement à être placé en annexe. Une trop brève interprétation des apports de la modélisation numérique de terrain et quelques améliorations attendues sont finalement abordées.

6Quelques critiques de fonds et de formes persistent, qu'il serait utile de prendre en compte avant la soutenance prochaine d'une thèse d'université. En effet, ce travail gagnerait à produire une réelle analyse sédimentaire et morphostructurale visant à étayer les hypothèses envisagées (quantification des phénomènes érosifs et sédimentaires, localisation des failles, notamment celles qui sont actives, etc.). Une analyse complétée d'une interprétation moins superficielle permettra probablement de confirmer les choix effectués. Enfin une discussion sur la précision et la qualité des MNT utilisés fait apparemment défaut. Elle permettrait de mieux connaître les limites des méthodes utilisées. Il serait aussi intéressant d'établir plusieurs scénarios, affectés de critères de pondération et dont la validité serait ainsi discutée, afin d'envisager toutes les hypothèses disponibles quant à la localisation réelle de la cité de Méthoni. Dans le détail, certains traitements de la topographie abordés ne sont pas suffisamment explicites, par exemple l’utilisation du critère de la pente (p. 18), ou bien l'emploi de termes est impropre (« dépôt fluvio-terrestre » p. 19), ou encore certains passages géologiques (p. 21) sont peu précis. Pour conclure, ce mémoire constitue une approche originale et innovante. Facile à lire, clair et abondamment illustré, il démontre les évidentes capacités pédagogiques de M. Ghilardi et l'intérêt de l'utilisation des MNT pour toutes sortes d'applications en géomorphologie et géoarchéologie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoît Deffontaines, « Mathieu Ghilardi, Apport et intérêt de la modélisation numérique de terrain en géomorphologie. Étude du site antique de Méthoni (Piérie, Grèce) », Géomorphologie : relief, processus, environnement, vol. 14 - n° 1 | 2008, 59.

Référence électronique

Benoît Deffontaines, « Mathieu Ghilardi, Apport et intérêt de la modélisation numérique de terrain en géomorphologie. Étude du site antique de Méthoni (Piérie, Grèce) », Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], vol. 14 - n° 1 | 2008, mis en ligne le 04 juin 2008, consulté le 30 avril 2017. URL : http://geomorphologie.revues.org/5333

Haut de page

Droits d’auteur

© Groupe français de géomorphologie

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Groupe français de géomorphologie
  • Revues.org